Choisir entre la vasectomie sans bistouri ou vasectomie classique

Vasectomie sans bistouri ou vasectomie classique ?

 

Si les deux techniques sont équivalentes en terme d’efficacité contraceptive, les études montrent un peu plus de complications pour la chirurgie classique. Il s’agit néanmoins de complications mineures : hématomes, douleurs résiduelles de courte durée et plus rarement des infections.

La vasectomie sans bistouri, technique mini-invasive, est une chirurgie percutanée et comme pour toute chirurgie, il peut également y avoir des complications.

Pour la vasectomie sans bistouri, comme pour toute technique chirurgicale,  il peut y avoir des complications !

Choisir le chirurgien et non pas la technique

 

Quand pour la même intervention, il y a plusieurs techniques (prostatectomie pour cancer – « videoscopie avec ROBOT » ou « videoscopie sans robot »), le plus important, c’est l’expérience du chirurgien qui va vous opérer !

Par exemple, un très bon chirurgien habitué à la prostatectomie par videoscopie SANS ROBOT va mieux opérer que s’il se lance dans la prostatectomie AVEC ROBOT. Il en va de même pour la vasectomie. Si le chirurgien est habitué à la vasectomie par voie ouverte, il vaut mieux faire l’opération avec cette technique.

 

Tout chirurgien urologue formé en France est capable de réaliser la vasectomie selon la technique classique.

Quel chirurgien pour la vasectomie classique ?

La vasectomie par voie chirurgicale est une chirurgie simple. Tout chirurgien urologue a la compétence et l’expérience pour la réaliser dans des conditions d’excellence. Inutile d’aller chercher à l’autre bout de la France un spécialiste de cette technique opératoire.

On n’apprend pas à opérer dans les livres et avec des tutos sur YouTube, on apprend au bloc opératoire. Et même si la vasectomie n’est pas une technique spécifiquement enseignée lors des études de médecine, les urologues sont habitués à opérer le scrotum et les testicules donc par extension, on apprend à opérer un canal déférent.

 

Apprentissage de la vasectomie sans bistouri

La vasectomie sans bistouri nécessite une formation spécifique .

Selon l’inventeur de cette technique, un chirurgien est à l’aise après 10 voire 20 procédures, encadrées par un expert. Et comme en France il n’y a pas de formateur, je peux parler par expérience : un minimum de 30 (voire plus) vasectomies doivent être faites avant d’être parfaitement au top.

vasectomie sans bistouri docteur vincent hupertan specialiste vasectomie paris vasectomie sans bistouri vasectomie prix vasectomie homme vasectomie avis

Pratique régulière

Bien au-delà de la formation initiale, c’est  la pratique régulière qui compte. Il faut réaliser au moins 5 opérations par mois  pour améliorer sa technique, quelles que soient les conditions anatomiques.

 

Même efficacité (taux de réussite) pour les deux méthodes

Le principe opératoire est identique, c’est simplement la voie d’abord qui change. Ensuite, une fois le déférent isolé, il faut appliquer les mêmes techniques pour sa section et pour les différentes méthodes complémentaires qui vont empêcher la réparation spontanée. Les études ayant comparé les deux études sont formelles : les résultats sont identiques.

 

Plus de complications pour la vasectomie classique

Le scrotum est un endroit avec beaucoup de vaisseaux. Dans le cordon spermatique, qui contient le canal déférent, se trouve également l’artère testiculaire, l’artère du déférent, et surtout une pléiade de veines testiculaires sous la forme d’un plexus pampiniforme. De plus, la peau scrotale est richement vascularisée. C’est pourquoi, la chirurgie scrotale comporte toujours un risque de complications  bénignes, essentiellement des hématomes qui ne sont pas vraiment douloureux mais inconfortables. Il y a aussi un (faible) risque d’infection.

Plusieurs études ont été menées afin de comparer les deux techniques, réalisées par des chirurgiens « experts » dans les 2 cas. Si l’efficacité est la même, les complications, bien que toujours présentes, sont moindres pour la vasectomie sans bistouri.

Deux études sont à retenir :

 

  1.  Ugeskr Laeger. 2002 Apr 29;164(18):2390-4.  [Vasectomy. A prospective, randomized trial of vasectomy with bilateral incision versus the Li vasectomy]. Christensen P1, al-Aqidi OA, Jensen FS, Dørflinger T. Etude qui porte sur 99 patients
  2. J Urol. 1999 Nov;162(5):1621-5. A comparative study of the no scalpel and standard incision approaches to vasectomy in 5countries. The Male Sterilization Investigator Team. Sokal D, McMullen S, Gates D, Dominik R. Etude qui porte sur 1,429 dans 8 pays
ComplicationsRisque pour la vasectomie chirurgicale par rapport à la chirurgie sans bistouri
Saignement préopératoire2 fois plus de risques pour la vasectomie chirurgicale
Douleur scrotale1,58 fois plus de risques pour la vasectomie chirurgicale
Infection du site opératoire4,76 fois plus de risques pour la vasectomie chirurgicale
DuréeDeux fois plus longue
Courbe d'apprentissageMinimum 20 procédures pour la vasectomie sans bistouri
Hématome4,34 fois plus de risques pour la vasectomie chirurgicale

Dans les recommandations canadiennes de 2016 (Canadian Urological Association – https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5110415/), on considère que la vasectomie sans bistouri est tout aussi efficace que la technique traditionnelle mais avec moins de complications. Néanmoins, dans la consultation préopératoire il faut informer les patients des risques :

Complications (toutes techniques confondues)Intervalle de risque
Infection du site opératoire0.2 - 1.5%
Saignement et hématome4 - 20%
Échec de la procédure0.2 - 5%
Douleurs scrotales chroniques1 - 14%
Échec de la vasectomie à distance0.05 - 1%
urologue paris specialiste vasectomie paris docteur vincent hupertan
Docteur Vincent Hupertanurologue, sexologue à Paris, spécialiste de la vasectomie